Exposition MACY 2008

Mouvement d’Artistes Contemporains en Yvelines

Hospice Saint-Charles, Rosny sur seine, 6 septembre-5 octobre

 

Le Carré

Parfois un paysage provoque un tel sentiment de satisfaction que l’on est persuadé de l’avoir déjà vu.

Certain qu’il active un souvenir -assurément heureux- apparemment perdu, ou du moins devenu inaccessible à la mémoire vive, mais soudainement et magiquement révélé par ce paysage précis.


On s’émerveille ensuite de voir et revoir ce paysage avec, à chaque fois, la sensation intacte du souvenir retrouvé. On peut même penser au paysage lui-même, comme un souvenir facile à rappeler, la mémoire et les images se combinant en une galerie de miroirs parallèles et opposés à la fois, avec pour seule limite la conscience.


Mais c’est seulement devant lui, réellement, et uniquement devant lui, que l’on est à nouveau exalté par le bonheur de retrouver le souvenir perdu. Ce paysage familier comme l’essentiel de soi, la densité de l’air, la température, l’odeur de l’herbe, la lumière d’un moment du jour particulièrement aimé...…


C’est l’intention de ce carré de mémoire déplié, certaines parties peuvent en sembler confuses, mais, puisqu’il est exposé, c’est qu’il ne m’appartient plus, chacun en fera ce qu’il pense... ou même rien.

Carré de mémoire déplié, huile sur toile, 200x200 + 200x90 cm


RETOUR
EXPOSexpositions.html

RETOUR
EXPOSexpositions.html